Notre structure notre equipe nos services nos conseils
chezmonveto
Nos conseils santé
Vous êtes ici : Accueil > Conseil santé > La castration : Une solution face aux troubles du comportement canin ?
Imprimer En savoir plus
chezmonveto
picto

La castration : Une solution face aux troubles du comportement canin ?

La castration :

Une solution face aux troubles du comportement canin ?

 

On entend souvent dire face à un chien mâle difficile que la castration résoudra le problème. Idée reçue ou vérité ?

 

Quels sont le troubles du comportement concernés ?

 

Lorsqu’on parle de castration pour trouble du comportement, on évoque le plus souvent les problèmes d’agressivité, qu’elle soit intraspécifique (agressivité envers d’autres chiens) ou interspécifique (envers l’Homme ou d’autres espèces animales).

Pour comprendre l’intérêt ou non d’une castration, il faut garder à l’esprit que les causes d’agressivité sont nombreuses chez le chien et assez rarement motivées par une origine sexuelle. L’animal peut être agressif en raison d’une douleur, de la peur, d’un trouble hiérarchique au sein du foyer, de la défense d’une ressource, alimentaire mais aussi parfois sexuelle en présence d’une femelle en chaleur. La castration n’agit que sur un facteur et doit donc être raisonnée en fonction du contexte clinique.

 

 

Quelles sont les castrations possibles ?

 

Deux types de castrations sont envisageables chez le chien : la castration chirurgicale, définitive, et la castration chimique, réversible. La castration chimique s’effectue par l’administration de progestatifs qui présentent l’intérêt d’avoir une action centrale calmante.

La castration chirurgicale, par ablation des testicules, le plus souvent, ou vasectomie, supprime la principale source de testostérone et donc le comportement sexuel du mâle.

Attention toutefois, en raison de l’imprégnation hormonale, la castration qu’elle soit chimique ou chirurgicale ne sera pas d’effet immédiat.

 

 

A quel âge faut-il stériliser son chien ?

 

Si la castration ne représente pas la panacée en termes de troubles du comportement, elle possède cependant de multiples intérêts, surtout pour les animaux vivant en milieu urbain.

La castration est bénéfique sur un plan sanitaire en prévenant l’incidence de certaines tumeurs chez le mâle et la femelle. Elle prévient aussi des comportements indésirables comme les fugues liées à la recherche des femelles en chaleur ou les bagarres entre mâles en présence d’une chienne.

Toutefois, cette intervention devra toujours être raisonnée et décidée en concertation avec son vétérinaire, des études ayant montré qu’elle induisait d’autres risques, notamment chez certaines races. Concernant l’âge, il n’y a pas d’âge limite pour stériliser son chien.

 

 

Quelles sont les indications comportementales de la stérilisation

 

Sur le plan purement comportemental, la stérilisation pourra être recommandée au cas par cas, en fonction du contexte et de l’animal. Chez le mâle, elle peut être intéressante dans certains cas de sociopathie, d’agression territoriale, de marquage urinaire, de chevauchement ou d’hypersexualisme, de fugue lors des périodes de chaleur. Plus spécifiquement chez la femelle, la stérilisation pourra être utile lors de variation d’humeur au cours du cycle et en prévention de certains troubles anxieux. A l’inverse, plusieurs troubles du comportement ne répondront pas à la stérilisation : peur, dépression, destruction liée à un hyperattachement, agression de prédation, etc.