Notre structure notre equipe nos services nos conseils
chezmonveto
Nos conseils santé
Vous êtes ici : Accueil > Conseil santé > La Césarienne des bovins
Imprimer En savoir plus
picto

La Césarienne des bovins

Chez la vache, la césarienne est l'opération chirurgicale qui consiste à faire naître un veau autrement que par le passage par les voies naturelles de sa mère.


Préparation de l'opération

Quand la césarienne est-elle indiquée ?


Son indication la plus fréquente est  la taille du veau trop importante par rapport au bassin de sa mère, mais elle peut être pratiquée à chaque fois qu'un vêlage normal se révèle impossible ou dangereux : anomalie fœtale, non dilatation du col de l'utérus, torsion de l'utérus, présentation postérieure...

La décision de pratiquer une césarienne doit être prise rapidement, et sans aucune hésitation. Tenter à tout prix et à toute force de faire passer un veau trop gros par un passage trop étroit hypothèque inutilement la vie du veau et de sa mère et nuit gravement à l'avenir de reproductrice de celle-ci.


Extraction du veau

Comment se déroule l'opération ?


Les techniques opératoires ont beaucoup évolué au cours des temps. La technique la plus utilisée actuellement se pratique sur une vache debout, généralement dans le creux du flanc gauche de l'animal.

La vache est correctement attachée, et légèrement tranquillisée (à l'aide d'une injection d'anesthésique) si cela est nécessaire.

Le creux du flanc est correctement rasé, lavé, désinfecté et anesthésié au moyen d'un anesthésique local.

Il est alors incisé de haut en bas : la peau, les différents plans musculaires et enfin le péritoine. L'accès est ainsi libre dans l'abdomen, ce qui permet  d'aller chercher l'utérus, de l'extérioriser si possible et de l'inciser.

Le veau est extrait.

L'utérus est alors suturé avec beaucoup de soin. C'est ensuite le tour du péritoine, des différents plans musculaires et de la peau.

Le champ opératoire est enfin lavé, et par précaution, un antibiotique est administré à la vache.

Pour une bonne récupération, on peut conseiller de laisser la vache à la diète 24 à 48 heures. Cela ne nuit pas à la lactation.

Bien pratiquée, dans des conditions de calme et d'hygiène satisfaisantes, l'opération donne naissance à un veau en bonne forme, et la vache s'en remet rapidement. Même s'il est relativement faible, le risque opératoire existe toujours et il ne faut pas le négliger.


Lavage de la peau

Rasage du poil

Anesthésie locale

Incision de la peau

Incision des tissus sou-cutanés

Préparation de l'extraction du veau

Déchirement des enveloppes foetales

Extraction du veau

Le veau est né !

Réchauffage du veau avec de la paille

Suture sous-cutanée

Suture cutanée

Quelques jours plus tard...

Le savez-vous ?...


Le mot « césarienne » vient de César. Alors que pour une raison qu'on ignore, sa mère n'arrivait pas à accoucher, un centurion qui passait par là eut l'idée de lui ouvrir le ventre de son glaive pour donner naissance au petit Jules. Hélas pour la pauvre mère, la suture ne fut inventée que beaucoup plus tard.