Notre structure notre equipe nos services nos conseils
chezmonveto
Nos conseils santé
Vous êtes ici : Accueil > Conseil santé > La teigne ou dermatophytose du cheval
Imprimer En savoir plus
picto

La teigne ou dermatophytose du cheval

La teigne une maladie cutanée très fréquente et contagieuse chez le cheval. Il s’agit d’une mycose : une maladie provoquée par un champignon.


Comment la maladie se développe-t-elle ?

La teigne est une mycose cutanée superficielle provoquée par le développement d’un champignon microscopique : un dermatophyte.

La teigne est très contagieuse. En général, quand un cheval porteur est introduit dans un effectif, la maladie se propage à la plupart des chevaux . Elle peut également se transmettre à l’homme : c'est une zoonose.

La contagion se fait principalement par le matériel (brosses, filet, tapis, couverture) mais aussi par le biais du cavalier (bottes, vêtements) ou directement par contact de cheval à cheval.


Quels sont les symptômes de la teigne ?

Les lésions de teignes sont des plaques circulaires, d’environ 1.5 cm de diamètre, avec chute des poils à l'intérieur de ces plaques. Quelquefois, la lésion débute par une petite croûte qui surélève les poils.

La localisation préférentielle des lésions se situe au niveau des zones de contact : passage de sangle, encolure, puis les plaques gagnent tout le corps du cheval et donnent l’aspect d’une « couverture mitée ».

Le cheval atteint ne se gratte pas, mais les lésions peuvent se surinfecter, et dans ce cas provoquer des démangeaisons.

 

Le diagnostic est basé sur l’aspect des lésions et sur la contagiosité. Il peut être confirmé par un examen de laboratoire (mise en culture du poil).


Quel est le traitement de la teigne du cheval ?

Bien conduit, le traitement assure la guérison complète.

Il comprend deux volets :

  • Un traitement général par la bouche : un médicament antifongique (contre les champignons), la grisefuline est administrée par voie orale pendant une semaine.
  • Un traitement local de la peau : une solution à base d’énilconazole est appliquée sur tout le corps du cheval, 2 fois par semaine pendant 2 à 3 semaines.

Tous les chevaux exposés doivent être traités au moins par voie locale,  même ceux ne présentant pas de lésions.

 

En complément, le matériel de pansage et le harnachement seront désinfectés avec une solution de povidone iodé à 10% ou d’énilconazole pour les cuirs.